Le rugueux de ma plume

Le rugueux de ma plume

l'auto...biographie.

Elle cherchait...Tout au fond, l'image d'elle-même. Perdue dans ce qu'elle était, elle avait retrouvé un certain confort, une envie de vivre. Et ça faisait comme une grande blessure. De la peur? Non. De la honte?

Elle n'entendit pas le bus s'arrêter, ni les voyageurs descendre. Terminus.

Une autobiographie. C'était ça. Une fausse autobiographie. Sa tête cogna la vitre. C'était froid, froid et presque élastique. Un piège en somme.

En fait si, elle avait peur. Peur que leur regard change. Tous ces gens, tous ces hommes et ces femmes qui descendaient...Dans le froid.

Ne me laissez pas! Sauvez-moi. Aidez moi à redevenir ce que je suis, ce que j'ai toujours été...Ce que je suis toujours, n'est-ce pas? Ne m'oubliez pas.

"--Toi?

--Oui? Quoi? Oh non. Oh non lâche-moi, mais lâche-moi donc!"

Elle sortit précipitamment du café. Nous sommes seuls, non? Moi qui avais pourtant tout mis en scène. Une fausse autobiographie.

Mais tu vois, je pense que pour qu'elle soit réussie, il faudrait que tout le monde connaisse la vérité, non? Encore faudrait-il trouver une manière correcte de le leur annoncer. Il ne faut pas choquer...Crois-tu que j'aie le droit de les déranger?

"--Pourquoi tu me regardes comme ça?

--Parce qu'on descend ici." Il la poussa doucement.

Nous? Quelle drôle d'idée. Sais-tu qu'à notre âge nous avons le droit de tout sauf d'être plus que nous même? Il est vrai que c'est un détail qui échappe à tout le monde.

Cela rejoint d'ailleurs plutôt bien l'idée de la biographie. Tu ne crois pas?

"--Où est la vérité tu crois?

--Hum, je ne sais pas. En nous même, non?"

C'est effectivement ce qu'il fallait répondre. Mais pourquoi nous? Et pourquoi même? Cela voudrait donc dire  suivre le fil que d'autres ont déjà tiré. Si tu veux mon avis, nous sommes déjà tous nus...

Il lui prit la main.

"-- Pourquoi tu ne me dis plus rien?

--Pourquoi toujours toi?"

Sans doute parce qu'elle n'avait plus rien à dire, à personne.

 

 

 

Il s'agit ici d'un extrait du "roman" (oh, oserais-je l'appeler ainsi?) que je suis sur le point de terminer. Il est donc normal que l'on puisse y trouver des incohérences et ne pas tout comprendre (voire même peut-être rien du tout) étant donné que c'est un passage situé au coeur d'une intrigue. Cependant, j'avais envie de le soumettre à mes chers petits lecteurs car il est important au niveau du style que j'ai utilisé pour le rédiger. Je me demandais ce que vous en pensiez? Y-a-t-il beaucoup de choses qui vous choquent? Ressentez-vous quelque chose de particulier?

Votre avis est très précieux pour moi, j'aimerais vraiment que vous me l'exprimiez :)

A bientôt...



09/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres